Franchise Stories Ronny Turiaf et Les Warriors

2008 – 2010 : Golden State Warriors

 

Franchise Stories Ronny Turiaf
Franchise Stories Ronny Turiaf

« Golden State, c’est le résultat du travail fourni à Los Angeles. La décision n’a pas été facile à prendre mais dans un sens si. Parfois, tu fais des choix qui sont pris avec la tête et non avec le cœur. J’ai eu une proposition que je ne pouvais pas refuser par rapport à tous les sacrifices fait tout au long de ma carrière. Mon but est d’être financièrement apte à aider ma famille et les gens dans le besoin. A l’époque, j’étais unrestricted free agent. Les Lakers avaient sept jours pour faire un choix. On a attendu jusqu’à la dernière minute. J’étais dans le vestiaire avec Mitch Kupchak. On est resté assis et on a discuté pendant 3h. On a parlé de tout, de la vie, de nos carrières, de mes trois années à LA. Quand j’étais à l’hôpital pour mon opération, il m’avait amené mon maillot, on a reparlé de ce jour-là. Il voulait que je reste. Mais j’ai fait un choix.

A Golden State, j’ai pris mon pied pendant deux ans sur le terrain. Stephen Jackson, Stephen Curry, ce sont des joueurs qui m’ont beaucoup apporté. Et j’ai joué pour le meilleur coach en NBA. Il est le meilleur pour mettre les joueurs dans les meilleures conditions possible sur le terrain, Don Nelson. Je me souviens qu’on lui a offert son 1333ème match gagné. C’était le 7 avril 2010 contre les Wolves. Il est devenu le coach le plus victorieux en saison régulière, il a dépassé Lenny Wilkens. Cette franchise a été un tournant dans ma vie parce que j’ai eu la chance de rencontrer des gens qui ont cru en ce que je voulais faire en dehors du terrain. On a créé ma fondation, ils m’ont aidé à faire plein de choses. On a raté les playoffs les deux ans mais je me suis épanoui en dehors de ça. Je jouais 20 min de moyenne, j’ai failli faire un triple double, j’ai vu Stephen Curry arriver sur la scène. J’ai également mis les points qui ont permis à Stephen Jackson de sortir un triple double. C’est à moi qu’il a fait sa 10ème passe. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *